+33 (0)2 61 77 00 95 Guéron - Bayeux
fr en
Réserver

Découvrez les plages du débarquement | Hôtel Château Saint-Gilles

Située à quelques kilomètres des plages du Débarquement, Bayeux, capitale du Bessin, est la première ville à avoir été libérée par les alliés en 1944. Elle est aussi l’une des rares villes en Normandie à avoir épargnée par les combats de la bataille de Normandie. C’est pourquoi on y trouve encore un riche patrimoine architectural et culturel. Au cœur de ce patrimoine, découvrez l’hôtel Château Saint-Gilles, un havre de paix au sein de la nature Normande.

 

Des plages chargées d’histoire

Le 6 juin 1944, les alliés débarquent sur les plages normandes, précipitant la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Depuis ce jour, ces plages qui ont vu les troupes alliées arriver depuis la mer ce 6 juin au matin revêtent une importance historique et symbolique forte. La France a d’ailleurs déposé en janvier 2018 un dossier pour classer ces 5 plages au patrimoine mondiale de l’humanité de l’Unesco. 
L’Hôtel Château Saint Gilles, situé à 20 minutes en voiture seulement d’Omaha Beach et Gold Beach, ainsi qu’à proximité du Musée du Débarquement, offre un emplacement idéal pour partir à la découverte des plages.

 

Omaha Beach

Entourée de falaises abruptes et fortement défendue, Omaha fut la plage où les combats du Jour J ont étés les plus rudes. Contrairement aux autres plages, le bombardement aérien n'a guère endommagé les positions allemandes fortement fortifiées. Pour ne rien arranger, le ressac a fait des ravages sur les péniches de débarquement alliées et seuls deux des 29 chars amphibies lancés en mer ont réussi à atteindre le rivage. Les fantassins américains des premières vagues de l'attaque subissent de lourdes pertes par les mitrailleuses allemandes. Le général américain Omar Bradley envisage même d'abandonner l'opération. Lentement mais sûrement, ses hommes ont commencé à traverser la plage jusqu'à la sécurité relative de la digue au pied des falaises, puis à remonter les falaises elles-mêmes. Ils reçurent l'aide d'un groupe de Rangers de l'armée qui escaladèrent un énorme promontoire situé entre Omaha et Utah afin d'éliminer les pièces d'artillerie dissimulées dans un verger, ainsi que des navires de guerre américains qui se rapprochèrent dangereusement du rivage pour tirer des obus sur les fortifications allemandes. À la tombée de la nuit, les Américains arrivent finalement à sécuriser la plage et la position des Alliés.

 

Gold Beach

À cause des marées, les troupes britanniques commencent à prendre d'assaut Gold, la deuxième des cinq plages du Jour J, près d'une heure après le début des combats à Utah et Omaha. Les Allemands ont d'abord opposé une forte résistance, mais contrairement à Omaha, un bombardement aérien antérieur avait détruit une grande partie de leurs défenses. Les navires de guerre britanniques se sont également montrés très efficaces. Pendant ce temps, sur la côte, des véhicules blindés appelés "Funnies" éliminent les champs de mines et autres obstacles. En une heure, les Britanniques avaient sécurisé plusieurs sorties de la plage, et de là, ils ont rapidement poussé vers l'intérieur des terres. Ils s'emparèrent également du village de pêcheurs d'Arromanches, qui devint quelques jours plus tard le site d'un port artificiel utilisé par les Alliés pour décharger le matériel.

Retour